La génération Z : quels sont les emplois qui suscitent l’intérêt de la prochaine génération à entrer sur le marché du travail?

Tout le monde a un mot à dire au sujet des milléniaux (nés entre 1981 et 1996*) et du travail. Cependant, les milléniaux les plus âgés approchent la quarantaine, et nombreux sont ceux qui exercent des fonctions de direction actuellement. La nouvelle génération qui fait son entrée sur le marché est la génération Z. Les membres les plus âgés de cette nouvelle vague (nés en 1997*, selon Pew) auront terminé leurs études universitaires cette année.

Alors, en quoi la génération Z et les milléniaux sont-ils différents? Il est encore tôt pour établir des distinctions claires entre les deux générations, mais voici quelques différences clés. La génération Z a connu l’instabilité géopolitique et économique. En effet, les membres les plus vieux de la génération Z n’avaient que quatre ans lorsque les attentats du 11 septembre se sont produits. Ils ont également pu voir le stress qu’a causé la crise économique mondiale de 2008 chez leurs parents. Quant à eux, les milléniaux les plus âgés ont connu des décennies de stabilité relative avant le 11 septembre. La récession de 2008 a donc heurté cette génération de pleine force puisqu’ils étaient nombreux à être déjà entrés sur le marché du travail.

La génération Z a également une relation particulière avec la technologie. On considère souvent que les milléniaux ont été la première génération « toujours branchée* », mais la plupart d’entre eux ont connu l’ère d’Internet par ligne commutée et les lignes fixes. En revanche, les membres de la génération Z ont accès aux téléphones intelligents depuis leur enfance; les plus vieux d’entre eux n’avaient que dix ans lorsque l’iPhone a été lancé en 2007, et beaucoup n’ont probablement jamais vu une disquette! En ce sens, la génération Z est la première génération à grandir aux côtés de la technologie.

La génération Z montre un grand intérêt pour les emplois qui seront toujours pertinents dans les prochaines années

Que remarque-t-on au fur et à mesure que la génération Z accède au marché du travail? Comment leurs expériences de vie uniques déterminent-elles le type d’emplois recherché par cette génération?

Afin d’en apprendre plus, l’équipe d’analyse d’Indeed a comparé les membres de la génération Z qui ont l’âge de terminer leurs études aux autres générations. Nous avons également calculé un « indice de popularité » pour montrer à quel point ce groupe clique plus souvent sur certaines offres d’emploi à temps plein par rapport aux autres chercheurs d’emploi.

Étant donné qu’ils ont connu la crise économique mondiale, ils semblent surtout être à la recherche de stabilité; c’est ce que reflètent les recherches sur Indeed, qui soulignent un intérêt marqué pour les emplois liés à la technologie. Ce secteur offre en effet un éventail de choix et de possibilités d’emploi. Près de la moitié de notre liste comprend des emplois liés à la technologie, ce qui n’est guère surprenant pour une génération de technophiles.

Il est intéressant de noter que l’emploi qui a attiré le plus l’attention de la génération Z était dans le domaine des soins infirmiers. L’emploi d’infirmier praticien spécialisé en soins pédiatriques est le seul emploi dans le domaine des soins de santé qui a suscité un grand intérêt auprès de la nouvelle génération de chercheurs d’emploi. Les infirmiers praticiens partagent maintenant bon nombre de responsabilités avec les médecins, y compris la capacité d’effectuer des diagnostics, de prescrire des médicaments et d’acheminer des patients à un spécialiste. Contrairement aux médecins, ils peuvent commencer à pratiquer leur métier après une maîtrise et une formation. En raison de la pénurie de médecins et du besoin d’améliorer l’accès aux services de santé*, cette carrière connaît une hausse constante depuis les dernières années.

Les emplois dans les domaines des finances, des sciences et du droit continuent d’être populaires

Dans un monde de plus en plus interconnecté, il n’est pas surprenant que les emplois dans le domaine des affaires, du marketing et des finances se classent en tête de liste. En effet, le poste d’associé-adjoint au marketing se trouve au deuxième rang. Qui plus est, plusieurs postes en médias sociaux figurent sur notre liste, ce qui reflète l’importance de ce domaine dans le marché du travail.

En plus des emplois liés à la technologie et aux médias, quelques rôles plus traditionnels se sont mérité une place sur la liste, notamment celui d’actuaire au troisième rang, celui de parajuriste au septième rang et celui d’analyste de laboratoire au neuvième rang. Il s’agit de choix très populaires qui offrent de nombreuses possibilités de carrière. Les actuaires jouent un rôle essentiel sur le marché des finances publiques et privées*. Cela concorde avec les intérêts des membres de la génération Z, qui sont à la recherche de sens* et désireux de véritablement changer les choses dans le cadre de leur travail. Tout comme les infirmiers praticiens, les parajuristes peuvent offrir une variété de services juridiques, ce qui permet aux clients d’avoir accès à des conseils juridique sans avoir recours aux services coûteux d’un avocat.

Bon nombre des emplois que préfère la génération Z sont de niveau débutant ou ne nécessitent qu’un minimum d’études universitaires, révélant le vif désir de cette génération d’entrer sur le marché du travail pour réaliser ses rêves*, comme l’accession à la propriété.

Conclusion

Il sera intéressant de voir comment les intérêts professionnels de la génération Z évolueront au fil du temps, à mesure qu’ils acquièrent formation et expérience. Ils essaieront peut-être d’apprendre des milléniaux, dont beaucoup ont utilisé l’enseignement supérieur comme moyen d’échapper au marché du travail sous-développé pendant* et après la récession de 2008*. Toutefois, étant donné que les milléniaux alourdissent leur dette*, la génération Z pourrait éviter d’entamer de longues études pour entrer plus rapidement sur le marché du travail.

Cette génération continuera-t-elle d’être attirée par des emplois liés à la technologie? Seul le temps nous le dira. À la question : « Lequel des éléments suivants utilisez-vous actuellement et prévoyez-vous utiliser dans cinq ans? », moins de membres de la génération Z que de milléniaux* prévoient l’utilisation d’appareils ou d’outils technologiques (y compris la messagerie texte et le partage en nuage) à l’avenir, à l’exception des médias sociaux. De plus, 37 %* des membres de la génération Z affirment croire que la technologie entrave leurs compétences interpersonnelles.

Les employeurs devraient considérer que la génération Z tend à valoriser à la fois l’aspect pratique des choses et l’idéalisme. La génération Z recherche un emploi stable et un bon salaire, alors que son côté idéaliste recherche des employeurs et une culture d’entreprise qui promeuvent l’égalité*. À mesure que les membres de la génération Z font leur entrée sur le marché du travail, nous gardons un œil sur la façon dont ils façonnent l’avenir du travail.

Méthodologie :

L’équipe d’analyse d’Indeed a compilé des statistiques sur les membres de la génération Z âgés de 18 à 23 ans, et a comparé ce groupe au reste de la population pour la première moitié de 2019. Nous avons également calculé un « indice de popularité » pour montrer à quel point ce groupe clique plus souvent sur certaines offres d’emploi à temps plein par rapport aux autres chercheurs d’emploi.

*Article en anglais

Vous pouvez aussi lire cet article en anglais