Les emplois de PME les plus difficiles à pourvoir au Canada

Les petites et moyennes entreprises (PME) jouent un rôle crucial dans l’économie canadienne. Non seulement elles représentent 98 % de toutes les entreprises au pays, elles emploient quelque 8,2 millions de personnes.

Il est vrai que travailler pour une petite entreprise présente son lot d’avantages, comme de plus grandes responsabilités et la possibilité de travailler dans plusieurs secteurs, mais la concurrence est plus forte que jamais lorsqu’il est question de trouver de nouveaux talents. Le taux de chômage demeure bas au Canada, alors pourvoir les postes vacants devient plus difficile. Une récente enquête a révélé que 59 % des propriétaires de PME estiment qu’il est difficile ou relativement difficile de trouver l’employé qui convient à leur entreprise. De plus, les choses ne vont pas en s’améliorant : un peu plus du quart des répondants ont indiqué qu’il était plus difficile de trouver le bon employé aujourd’hui qu’il y a cinq ans.

Sur Indeed.com, nous avons vu beaucoup de PME éprouver des difficultés en matière d’embauche : certains postes demeurent vacants pendant plus de 60 jours. Quels postes sont les plus susceptibles de demeurer vacants pendant deux mois ou plus? L’équipe d’analyse des données d’Indeed a étudié les offres d’emploi des PME et a fait une liste des postes qui sont restés affichés pendant plus de 60 jours. Voici les résultats :

Ouvrier spécialisé en tôles : le poste le plus difficile à combler pour les PME

Le poste d’ouvrier spécialisé en tôles (Sheet Metal Mechanic) occupe la première position de notre palmarès. C’est le poste le plus difficile à combler et il compte aussi parmi les emplois en PME connaissant la croissance la plus rapide au Canada, ce qui vient intensifier la course pour trouver des candidats ayant ce genre de compétences.

En deuxième position, on retrouve le technicien en pneumatique (Tire Technician), une personne qui s’occupe de l’installation, de la réparation et de la permutation des pneus, auquel s’ajoutent deux autres professions dans le domaine des véhicules routiers : le technicien pour véhicule récréatif (RV Technician), responsable de l’inspection et de la réparation de VR, occupe la cinquième position, alors qu’en septième place, on retrouve le conducteur de dépanneuse (Tow Truck Driver), un poste souvent occupé par des travailleurs plus âgés. À mesure que la population canadienne vieillissante atteint l’âge de la retraite, cela pourrait représenter un défi de taille pour les employeurs souhaitant pourvoir ce genre de postes.« Les postes de conducteurs pour des services de livraison, des entreprises de camionnage ou des services de transport en autobus comptent parmi les emplois manuels affichés en ligne qui reçoivent davantage de clics de personnes à la retraite*», dit Brendon Bernard, économiste chez Indeed. 

Le secteur de l’esthétique fait aussi une apparition sur notre liste. Les esthéticiens (Aesthetician) figurent au troisième rang, un résultat vraisemblablement influencé par l’industrie du spa en pleine expansion*, augmentant ainsi la demande pour ce poste. Le barbier (Barber), au sixième rang, connaît aussi une demande grandissante depuis quelques années en raison d’un regain de popularité pour la barbe et une esthétique soignée chez la gent masculine*.

Un machiniste sur matériel à commande numérique par ordinateur (CNC Machinist) est une personne qui travaille avec de la machinerie lourde pour produire des pièces et des outils en métal, en plastique ou à partir d’autres matériaux. Ce poste occupe la quatrième place de notre palmarès.

Les trois dernières positions sont les suivantes : installateur de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (HVAC Installer) au huitième rang; en neuvième place, on trouve technicien d’assistance sur le terrain (Field Service Engineer), une personne qui fait l’entretien, la réparation et l’installation de produits électroniques; enfin, aide en diététique (Dietary Aide), une personne qui aide à faire en sorte que les patients en établissement de soins de santé aient une alimentation équilibrée, qui conclut notre palmarès.

Les professionnels compétents sont souvent les plus difficiles à trouver, et sont aussi les plus coûteux à voir partir. Parfois, les entreprises ne peuvent pas exercer leurs activités de manière rentable sans ces personnes. Plus un poste reste inoccupé pendant une longue période, plus les conséquences sont grandes sur les bénéfices de l’entreprise. Cela dit, il est impératif d’incorporer des stratégies qui vous permettront d’attirer (et de fidéliser) ces professionnels.

Comment attirer des candidats pour les postes difficiles à combler?

  1. Rédigez une description de poste percutante

Les descriptions de postes sont souvent les outils de communication les plus importants dont dispose un employeur pour rejoindre un chercheur d’emploi, mais beaucoup d’entre elles sont trop longues, trop confuses ou trop insipides pour retenir l’attention des meilleurs candidats.

Le secret d’une bonne description de poste qui saura attirer les meilleurs candidats est de privilégier la concision, tout en y incorporant trois R : responsabilités, recherche et récompenses. Prenez garde aux longueurs : une description qui compte entre 700 et 2 000 caractères génère environ 24 % plus de candidatures1.

Enfin, rendez votre description intéressante et stimulante : cela encouragera les employés potentiels à passer plus de temps à lire l’offre d’emploi et à consulter le reste de la documentation de l’entreprise.

  1. Bâtissez votre marque d’employeur

L’une des meilleures façons d’attirer de nouveaux talents est de bâtir votre marque d’employeur. Nous vivons dans un monde de transparence, et la plupart des gens recherchent de l’information sur Internet avant de prendre une décision importante sur leur avenir, comme le choix d’un nouvel employeur. Dans les faits, 92 % des travailleurs disent que la réputation d’une entreprise serait importante dans la considération d’un nouvel emploi.

Certains sites d’avis par des tiers, comme les pages Entreprises d’Indeed, vous permettent de faire valoir votre culture, fournissent une plateforme pour raconter votre histoire et permettent à vos employés, actuels ou passés, de noter votre entreprise et d’y rédiger un avis. Ces outils peuvent vous aider à bâtir votre marque d’employeur sans vous vider les poches.

  1. Soyez créatifs en matière d’avantages

Les PME peuvent offrir des avantages que beaucoup de grandes entreprises ne peuvent offrir, comme la possibilité d’assumer des responsabilités diversifiées et d’avoir un poids réel dans l’entreprise.

Cela requiert un peu d’imagination, mais des choses comme des séances de yoga au bureau, la possibilité d’apporter son chien ou le café gratuit dans une aire commune confortable peuvent rendre votre entreprise beaucoup plus intéressante pour les chercheurs d’emploi, ce qui nous amène au dernier point…

  1. Offrez la flexibilité lorsque c’est possible

Les petites entreprises n’ont peut-être pas les mêmes ressources financières que les grandes compagnies, mais vous n’avez pas besoin d’un budget immense pour offrir la flexibilité. La flexibilité, en grande demande* parmi les chercheurs d’emploi, est un avantage qu’une entreprise peut offrir à ses employés sans engendrer de coûts supplémentaires. Cela peut aussi profiter aux employeurs, car cet avantage est associé à une fidélisation accrue des milléniaux envers de leur employeur*.

Même si certains emplois figurant sur notre liste de postes difficiles à combler ne peuvent pas être exercés à distance (on verrait difficilement un « barbier à distance », par exemple), c’est une belle option pour les entreprises qui peuvent offrir cet avantage. Ce peut aussi être quelque chose de très simple. L’un de vos employés doit s’absenter pour aller chez le dentiste? Ne le forcez pas à prendre congé. Quelqu’un veut prendre une heure pour assister à la pièce de théâtre à l’école de son plus vieux? Autorisez-le.

Les emplois que nous avons listés comptent parmi les postes les plus difficiles à combler présentement, mais vu le faible taux de chômage actuel, l’embauche est un défi pour de nombreux postes au sein d’entreprises de toutes les tailles. Avoir une stratégie d’attraction de nouveaux employés, par la rédaction de bonnes descriptions de postes, la consolidation de votre marque d’employeur et une offre d’avantages intéressants (que vous communiquerez de manière efficace), permettra à votre entreprise de tirer son épingle du jeu dans un environnement concurrentiel et vous aidera à trouver des candidats de choix pour combler vos postes vacants depuis trop longtemps.

Méthodologie

Les données présentées représentent les postes vacants (titres en anglais ou en français) affichés pendant plus de 60 jours au Canada, de décembre 2018 à février 2019, au sein des entreprises de moins de 150 employés. Bien que les offres d’emploi puissent rester affichées pendant plus de 60 jours pour diverses raisons, Indeed utilise cette mesure comme un indicateur de difficulté d’embauche.

1Données d’Indeed (mondiales)
*article en anglais

Vous pouvez aussi lire cet article en anglais