Comment faire une offre d’embauche impossible à refuser

Cela fait des semaines que vous épluchez les CV et réalisez des entrevues, et vous croyez avoir enfin trouvé la personne idéale pour occuper le poste à pourvoir dans votre entreprise. C’est le moment de sortir le grand jeu et de lui faire une offre d’embauche impossible à refuser.

Dans le marché de l’emploi restreint d’aujourd’hui, il ne s’agit plus simplement de téléphoner pour dire aux candidats que le poste est le leur s’ils le désirent. Il ne faut pas croire que l’offre sera acceptée simplement parce qu’elle est proposée.

L’art de faire une offre est comme une danse. Les partenaires ont chacun des pas à faire pour être en harmonie. C’est vous qui guidez, alors donnez le pas et suivez le rythme. Vous ne voulez pas marcher sur les pieds de votre partenaire, et vous savez qu’on pourrait vous voler ce partenaire, parce qu’il y a beaucoup d’autres danseurs qui font la file pour prendre votre place. Évidemment, vous devrez offrir une prestation sans failles!

L’offre verbale

Le premier pas est l’offre verbale. Si possible, faites-la par téléphone. De manière générale, l’écrit n’est pas aussi révélateur que la parole pour nous permettre de déceler certains indices dans le discours d’une personne. Ces signes subtils peuvent en dire long sur l’intérêt d’un candidat, signes que vous pourriez rater si nous ne faites pas votre offre verbalement.

Indiquez au candidat que vous avez une offre d’embauche officielle pour lui. Assurez-vous de mentionner tous les points importants comme le titre de poste, la date d’entrée en fonction, la rémunération, la structure des primes de rendement, la fréquence de paye, toute contrainte légale (par exemple, les clauses de non-concurrence) et la date avant laquelle l’offre doit être acceptée ou refusée.

Si possible, établissez un lien entre l’offre que vous lui faites et tout objectif professionnel mentionné par le candidat lors de l’entrevue. Par exemple, s’il a parlé de l’importance de l’avancement professionnel, soulignez les possibilités de perfectionnement et de formation offertes au personnel de votre entreprise.

Après avoir énoncé tous ces points, vous pouvez demander une confirmation verbale à savoir si l’offre est acceptée. Il importe toutefois de tenir compte de la situation actuelle du candidat, surtout s’il occupe déjà un emploi. Changer d’emploi peut être stressant. Les raisons de la démarche que la personne entreprend n’ont peut-être rien à voir avec le fait qu’elle est heureuse ou non dans le poste qu’elle occupe présentement.

L’offre écrite

Si vous avez obtenu l’acceptation verbale du candidat par téléphone, c’est maintenant le moment de passer à l’offre écrite.

Celle-ci doit comprendre toute l’information que vous avez transmise dans l’offre verbale, de même que la date d’entrée en fonction, le nom du superviseur immédiat et les coordonnées d’une personne pouvant répondre aux questions du candidat avant son premier jour de travail. Il convient également d’indiquer que la date d’entrée en fonction pourrait être retardée en raison, par exemple, de la vérification des références ou de l’emploi actuellement occupé par le candidat.

Assurez-vous que le candidat ait en main l’offre écrite dès que possible en version papier et en format PDF par courriel. Comme dans la danse, gardez le rythme et n’hésitez pas à fixer un délai rapproché (quelques jours ouvrables seulement) pour obtenir l’acceptation de l’offre écrite. Après l’envoi, faites un suivi par téléphone ou par courriel pour vous assurer que le candidat a tout reçu.

Si l’offre est acceptée, tâchez de communiquer avec le candidat une fois par semaine jusqu’à ce qu’il intègre son nouveau poste. Plus l’intervalle est long, plus grands sont les risques que le candidat revienne sur sa décision.

Ne tenez jamais rien pour acquis. L’offre n’est réellement acceptée que lorsque la personne se présente pour sa première journée et rencontre toute l’équipe.

Après la première journée

Après l’arrivée du nouvel employé, votre travail n’est toujours pas terminé.

L’intégration est un art, et la vision sur la meilleure façon de la réussir a grandement évolué ces derniers temps. Ne négligez donc pas ce point!

Faites en sorte que la recrue se sente bien dans son nouvel environnement en la présentant à tous ses collègues à l’occasion d’un dîner d’équipe. Incitez-la à participer au programme de mentorat afin d’accélérer son intégration. Suivez-la pendant le premier mois pour vous assurer que ses attentes quant à son rôle correspondent à la réalité et ainsi régler rapidement tout problème qui pourrait survenir.

Qu’advient-il des candidats qui n’ont pas été retenus? Cela peut sembler sans importance, mais la façon dont vous annoncez le refus peut avoir un impact sur la réputation de votre entreprise. Dans ce monde hyperbranché où nous vivons et où tout fait l’objet d’un partage, rien n’est anodin. Le bassin de candidats refusés est souvent plus important que celui des candidatures acceptées; leur expérience importe donc tout autant que celle des candidats embauchés.

Nous reviendrons sur ce sujet très bientôt. Entre-temps, jetez donc un œil à notre Guide pratique du recrutement Indeed contenant des astuces pour embaucher des candidats de qualité.

Aaron Schwartz est gestionnaire principal de l’équipe de perspectives sur les employeur (Employer Insights) chez Indeed.