Le niveau supérieur : trois étapes pour augmenter le taux d’engagement du candidat à l’aide de l’hyperpersonnalisation

L’industrie du recrutement est-elle arrivée à un point d’inflexion de mauvais comportements quant à l’expérience du chercheur d’emploi? Bon, peut-être que la situation n’est pas si grave… même si elle en a parfois tout l’air! Il vous suffit de chercher #recruiterfail (mauvais recruteur) sur Twitter pour trouver des exemples d’expériences de candidats qui ont été contactés par des recruteurs.

« Je suis ingénieur en logiciels, mais vous voulez me parler d’un poste en ventes. Sérieusement? »

Ce genre de cas n’arrive que trop souvent. Quel est donc le point commun entre ces expériences négatives? Les chercheurs d’emploi signalent fréquemment que les messages reçus des recruteurs sont trop impersonnels, ou simplement non pertinents.

Mais bien que ces exemples éloquents puissent nous faire sourire, ils soulèvent également un problème chronique. En effet, les recruteurs traitent rarement les candidats comme des personnes. Et sachant qu’on parle énormément, ces derniers temps, d’utiliser la personnalisation dans les communications, ce traitement est assez ironique.

Cependant, si la majorité des recruteurs sont d’avis que la personnalisation est importante, la question suivante demeure : quel degré de personnalisation faut-il utiliser?

Passer au niveau supérieur en matière de personnalisation

Voici une des questions qui me font réfléchir la nuit : comment trouver les moyens que l’équipe de repérage de candidats à l’échelle internationale d’Indeed puisse utiliser pour aider à enrichir l’expérience du chercheur d’emploi? Étant donné que notre objectif est le recrutement actif, nous avons commencé à étudier de près notre message axé vers le candidat tout en nous posant cette question :

Comment pouvons-nous enrichir l’expérience du chercheur d’emploi au moyen de notre message afin de créer un degré élevé d’engagement des candidats que nous recrutons et d’humaniser leur expérience?

Notre réponse a été de nous chercher un résultat à l’opposé des histoires du type #recruiterfail, c’est-à-dire que nous avons hyperpersonnalisé notre message. Que voulons-nous dire par là? Nous nous concentrons sur un seul détail qui est véritablement unique au chercheur d’emploi que nous contactons.

Vous souhaitez en savoir plus? Nous avons mis en place un cadre de travail comprenant trois étapes afin d’utiliser l’hyperpersonnalisation dans notre message, et que vous pouvez suivre et mettre en œuvre dès aujourd’hui. Jetons-y un coup d’œil!

L’hyperpersonnalisation en trois étapes

1) Commencez votre message en vous concentrant sur ce détail véritablement unique au chercheur d’emploi.

Voici un exemple de ma démarche pendant ma recherche d’un responsable en ingénierie.  Quelques minutes de recherche sur Google m’ont amené sur le fil Twitter d’un candidat potentiel que je vais appeler « Armando ».

J’ai ensuite passé quelques minutes à parcourir son fil avant de repérer mon accroche qui servirait à hyperpersonnaliser mon message : il avait publié un « Year in Review » (une rétrospective de l’année) dans Wunderlist qui soulignait quelques-unes de ses réalisations au cours de l’année en question. Son gazouillis a été aimé et regazouillé plusieurs fois, ce qui m’a amené à croire qu’il s’agissait de son moment de gloire sur Internet ainsi que d’une réussite personnelle dont il était fier.

Alors je me suis dit : « Pourquoi ne pas célébrer ce moment avec lui pour aider à créer un lien de personne à personne? »

Je lui ai donc écrit un court message, pas plus de 50 mots, pour le féliciter. Une fois mon hyperpersonnalisation effectuée, j’ai changé de ton pour lui faire part de l’autre raison pour laquelle je le contactais. Sa réponse? « Normalement, je ne réponds pas aux courriels de recruteurs, mais je dois avouer que le vôtre est très personnalisé. »

J’aurais bien aimé écrire que nous avons réussi à recruter ce candidat, mais ce n’était pas le cas… du moins, cette fois-là. Comme pour toute chose dans la vie, le moment est un facteur clé. Et ce n’était pas le bon moment dans sa carrière pour effectuer un changement. Mais lorsque le temps viendra de faire ce changement, qui lui viendra en tête, pensez-vous? Il n’était pas à la recherche d’un emploi et n’avait pas à me répondre, cependant, il m’a répondu.

2) Créez un lien avec le candidat en expliquant pourquoi vous le contactez et en faisant preuve d’un intérêt sincère pour son parcours professionnel.

Voici un autre exemple, mais cette fois-ci le recruteur était Tris Trevill, membre de mon équipe. Dans son cas, il avait trouvé une publication d’un candidat potentiel que je vais appeler « Alex ». Le candidat avait exprimé son intérêt pour la science des personnes et ce qui influe, en définitive, sur les décisions quotidiennes de ces personnes.

Sa publication a trouvé écho auprès de Tris, qui y a reconnu des intérêts similaires à ceux d’Indeed et qui a donc envoyé un courriel au candidat décrivant le parallèle entre ces intérêts. Le ton de Tris était informel et sincère : « Ici chez Indeed, nous adorons la science des personnes : nous avons des équipes responsables de l’économie du travail qui se penchent sur la façon dont les personnes circulent dans le monde, des chercheurs en utilisation qui mènent des études ethnographiques et une équipe de formation en ventes qui peut vous apprendre des astuces sensationnelles pour vos échanges avec des clients potentiels. »

Combien de temps cette étape lui a-t-elle pris? Quelques minutes. Sa stratégie a-t-elle fonctionné au final? Oui. Il a réussi à attirer l’attention d’une personne extrêmement recherchée dans un marché très concurrentiel. Le résultat? Nous avons aujourd’hui un nouvel employé qui s’est joint à une équipe comptant déjà 5 000 personnes.

3) Créez un appel à l’action clair

Voici ce que vous devez retenir. Vous pouvez faire preuve d’autant de sincérité que vous le souhaitez, mais vous devez également exprimer clairement pourquoi vous contactez le candidat. Après tout, un courriel d’un parfait étranger à propos d’une de vos publications sur les réseaux sociaux peut être flatteur, mais si l’envoyeur n’inclut pas son appel à l’action, le destinataire peut complètement passer à côté du véritable message.

Il s’agit d’une stratégie si simple, mais si souvent ignorée. Si vous l’appliquez comme il le faut, le destinataire vous accordera toute son attention. Et maintenant, quelle est la prochaine étape?

Voici quelques appels à l’action standards dont mon équipe se sert :

  • « J’imagine que nous avons besoin de vous proposer quelque chose de très attrayant pour réussir à vous faire changer d’emploi. Selon moi, nous avons ce qu’il faut pour y parvenir. Auriez-vous 10 minutes aujourd’hui pour discuter? »
  • « Je suppose que vous êtes satisfait de votre situation actuelle et ne cherchez peut-être pas un nouvel emploi. J’aimerais quand même communiquer avec vous par téléphone pour en apprendre davantage sur vos objectifs de carrière, au cas où vous feriez un changement professionnel dans le futur. Auriez-vous des disponibilités cette semaine pour me rencontrer autour d’un café? »

Ces appels à l’action fonctionnent pour nous. Essayez-les!

Toute la vérité, rien que la vérité : contraintes, défis et questions sans réponse

D’accord, d’accord… Je peux entendre certains d’entre vous formuler des objections : « Je n’ai ni le temps ni assez d’informations pour personnaliser chaque message que j’envoie à des chercheurs d’emploi, alors comment puis-je adapter cette stratégie? »

L’adaptabilité est un défi, en effet. L’hyperpersonnalisation nécessite un investissement de temps important, et vous devez travailler avec très peu d’informations pour créer vos messages. De plus, différents types de personnalisation sont requis dans différents pays autour du monde. Par exemple, la personnalisation utilisée pour un chercheur d’emploi au Japon est différente de celle utilisée pour un chercheur d’emploi aux États-Unis.

En réalité, le nombre de messages que vous pourrez envoyer diminuera, car vous axerez vos efforts sur la qualité plutôt que sur la quantité.  Aussi, vous serez tenté d’envoyer le même modèle de message que vous avez déjà envoyé aux 50 autres chercheurs d’emploi que vous essayez de recruter pour le même poste.

Cependant, si vous investissez dans la stratégie ci-dessus, elle portera des fruits à long terme. Nous vivons à une époque où nous cherchons constamment à améliorer notre efficacité et notre productivité, alors n’aimeriez-vous pas travailler intelligemment au lieu de trop fort?

L’importance vitale de créer un lien

Tout au long de ma carrière, les chercheurs d’emploi m’ont confié que, pour eux, il n’était pas toujours question du premier recruteur qui les avait contactés, mais de celui avec qui ils avaient créé un lien en premier.

L’hyperpersonnalisation vous sert de guide pour vous concentrer sur le chercheur d’emploi et son parcours professionnel, en vous dotant de l’inspiration créative nécessaire à créer un lien réel, de personne à personne, dans le cadre d’une expérience normalement impersonnelle.

Et en cette ère de mondialisation des marchés du travail, l’hyperpersonnalisation peut vous procurer un avantage concurrentiel de taille en tant que recruteur. Dans un monde fragmenté et dépersonnalisé, créer un véritable lien de personne à personne est l’élément clé qui vous aide à vous faire remarquer.

Ed Delgado est le directeur du repérage de candidats à l’échelle internationale chez Indeed.