Questions d’entrevue sous-estimées : pourquoi les poser et comment en interpréter les réponses

Vous avez soigneusement épluché les CV en portant une attention particulière aux indices parfois subtils qui permettent de cibler les personnes ayant un véritable potentiel. Votre préparation pour les entrevues est terminée et vous êtes fin prêt à rencontrer les candidats.

Il s’agit peut-être de votre seule chance d’apprendre à mieux connaître un candidat avant de l’embaucher. Vous devez donc en profiter pour tenter d’en savoir le plus possible sur ce qui vous intéresse vraiment. Savez-vous quelles questions vous poserez? Sans vouloir dénigrer les classiques « Parlez-moi un peu de vous » et « Où vous voyez-vous dans cinq ans? », certaines questions sont tout de même plus révélatrices.

Avant le début de l’entrevue, passez en revue la description du poste à pourvoir et présentez la culture de l’entreprise et la dynamique de l’équipe. Les meilleurs candidats s’assureront toujours de répondre aux questions en ciblant le rôle et la façon dont ils s’en acquitteraient et s’intégreraient à l’équipe.

Il convient de s’entendre au préalable sur certaines réponses jugées inacceptables, tout en gardant en tête que la plupart des nouveaux employés devront suivre une formation supplémentaire ou obtenir de l’aide pour se familiariser avec leur travail. Cela vous facilitera la vie pour faire la distinction entre un candidat ayant besoin d’un peu de soutien et un autre qui ne fait pas l’affaire.

Quoi demander : quelques questions négligées

Les exemples de questions stratégiques ci-dessous vous aideront à évaluer les compétences d’une personne de façon plus poussée.

Elles peuvent en dire long; assurez-vous donc de structurer l’entrevue pour en apprendre le plus possible.

Une entrevue est toujours stressante, alors faites preuve d’empathie et donnez le temps aux candidats de réfléchir à des exemples et de bien formuler leurs réponses.

Que savez-vous sur notre entreprise? Le candidat a-t-il fait ses devoirs? L’emploi l’intéresse-t-il suffisamment pour qu’il ait fait des recherches et en ait appris le plus possible sur l’entreprise avant de vous rencontrer? Cette dernière question vous permettra d’évaluer rapidement le degré d’intérêt du candidat.

Parlez-moi de l’évolution de votre carrière et de ce que cela indique sur vous. Cette question permet de comprendre les motivations derrière les différents rôles tenus par le candidat et les objectifs et intérêts qu’ils présentaient.

Pourquoi souhaitez-vous avoir cet emploi ou croyez-vous pouvoir faire ce travail? Voilà une autre question qui permet de savoir si la personne a pris la peine d’en apprendre un peu plus sur votre entreprise et croit réellement avoir quelque chose à offrir. Le candidat souhaite-t-il décrocher ce poste précis ou n’importe quel poste?

Décrivez les dynamiques d’équipe qui ont inspiré votre meilleur travail ou qui vous ont freiné (ou les deux). Cette question vous permet de découvrir dans quel type d’environnement de travail le candidat se développe pleinement et si vous pouvez lui offrir un tel environnement.

Donnez-moi un exemple d’un projet sur lequel vous avez travaillé, mais qui a échoué. La croissance personnelle et la conscience de soi sont des qualités importantes tant chez un employé que dans la vie en général. Cette question vous aidera à savoir si la personne devant vous est capable d’apprendre de ses échecs et de se montrer assez courageuse pour recommencer et tenter de faire mieux. Si le candidat est incapable de donner un exemple ou change de sujet, ce n’est pas bon signe.

Bien entendu, il y a beaucoup d’autres questions à poser, mais celles-ci devraient vous fournir de précieuses informations. Pour ce qui est des questions en lien avec l’emploi offert, relisez la description du poste et notez quelques questions qui cadreront selon vous avec les exigences de l’emploi.

Entre-temps…

N’oubliez pas les questions complémentaires

La réponse du candidat a-t-elle piqué votre curiosité ou suscité d’autres questions? Posez-les! Voici quelques exemples de bonnes questions complémentaires.

Comment y êtes-vous parvenu? Lorsque le candidat parle d’un succès professionnel, il devrait être en mesure d’en faire la présentation complète, de la planification à l’innovation, et d’indiquer toutes les ressources qui ont été nécessaires pour y arriver. La réponse que vous obtenez vous renseigne sur la façon dont le candidat a pris la situation en mains et vous permet de mesurer son intégrité s’il parle des autres personnes qui ont contribué au succès.

Quel a été le résultat? La personne a-t-elle fait ce qu’il fallait pour mener le projet de bout en bout et revenir ensuite sur les répercussions de celui-ci? Quel est le niveau d’engagement du candidat envers son travail? À quel point cherche-t-il à apprendre de ses succès ou de ses échecs pour améliorer son travail? Vous le découvrirez.

Après l’entrevue

Vous avez sûrement déjà entendu parler des enquêteurs fédéraux qui se précipitent dans leur voiture ou leur bureau après une très importante rencontre pour rédiger sur-le-champ une note sur ce qui vient d’être dit ou fait. Ils veulent simplement se souvenir de tout ce qui s’est produit pendant la rencontre. Vous devriez faire de même : les grandes lignes vous resteront en mémoire, mais les idées et nuances révélatrices s’envoleront. N’attendez pas. Écrivez tout.

Assurez-vous de noter, puis de commenter les forces et les faiblesses du candidat et d’inscrire ce que vous croyez pouvoir lui offrir pour qu’il réussisse. Si d’autres personnes participent à l’entrevue, faites le suivi auprès d’elles pour obtenir leurs notes.

À ce stade, vous devriez avoir une idée générale assez complète du profil de la personne et savoir si celle-ci convient pour votre entreprise. Prochaine étape : faire une offre d’embauche. Nous aborderons le sujet bientôt!

Aaron Schwartz est gestionnaire principal de l’équipe de perspectives sur les employeur (Employer Insights) chez Indeed.