Plan de match pour les entrevues : conseils pour vous aider à préparer vos rencontres avec les candidats

Vous avez examiné tous les CV et identifié les candidats qui ont les compétences, l’attitude et les aptitudes spéciales pour répondre aux besoins de votre entreprise. Il est maintenant temps de passer à la prochaine étape du processus de recrutement : l’entrevue.

Les entrevues sont importantes pour vérifier les impressions que le CV du candidat vous a laissées et elles peuvent vous fournir un portrait plus complet sur les qualifications de ce dernier pour le poste. Toutefois, n’oubliez pas que ce processus va dans les deux sens.

Ils en apprennent autant sur vous que vous en apprenez sur eux. Les deux parties doivent se présenter sous leur meilleur jour, ce qui nécessite, en ce qui vous concerne, de préparer un plan de match.

Cette courte rencontre peut être votre seule chance d’interagir avec le candidat avant de l’engager, et vous devez tirer le maximum de cette occasion. Voici quelques conseils pour y parvenir.

Avant l’entrevue

Nous ne dirons jamais assez à quel point la communication est importante, et c’est particulièrement vrai dans cette partie du processus.

En plus d’indiquer au candidat où et quand l’entrevue aura lieu, aidez-le à arriver à temps en lui donnant des informations détaillées sur le trajet et la circulation ou un itinéraire de rechange.

Si vous avez un agent de sécurité ou un réceptionniste en poste, avertissez-les qu’un visiteur très important va se présenter.

Le candidat aura-t-il à présenter une pièce d’identité à son arrivée? Dites-le lui. Aussi, il peut être une bonne idée de communiquer avec le candidat par téléphone ou par courriel la veille de l’entrevue pour un rappel amical.

Préparez vos questions

Prenez un moment pour lire de nouveau la description du poste que vous avez publiée et pour dresser une liste des compétences qui correspondent le mieux, à votre avis, au poste à combler.

N’oubliez pas d’inclure des compétences générales telles que la communication, le travail d’équipe et les capacités d’adaptation et de résolution de problème.

Utilisez-les pour vous guider quand vous poserez des questions pendant l’entrevue. Allez-vous vous entretenir avec plusieurs candidats?

Notez les questions qui s’appliquent à tous les candidats et ajoutez-les à votre liste.

Lisez les lignes directrices de la Commission canadienne des droits de la personne

Puisque nous parlons de préparation, avez-vous fait preuve de diligence raisonnable pour vous assurer d’éviter toute discrimination pendant le processus d’entrevue? Vous devriez le faire. Certaines questions d’entrevue peuvent être utilisées comme preuves de discrimination.

La Commission canadienne des droits de la personne offre de l’information pour aider les employeurs à prévenir la discrimination. Vous pouvez aussi télécharger son « Guide de présélection et de sélection des employés » pour connaître le type de questions qui enfreignent les droits des demandeurs d’emploi. Familiarisez-vous avec ces pratiques exemplaires avant de vous entretenir avec les candidats afin de vous éviter des casse-têtes juridiques potentiels, y compris des poursuites judiciaires coûteuses.

Sujets à éviter

Une bonne règle de base serait d’examiner chacune de vos questions et de vous demander : est-ce lié à l’emploi? Cette question sera-t-elle toujours interprétée de la bonne manière? Est-ce qu’elle s’applique également à tous? Il se pourrait que vous éliminiez ainsi des questions qui vous paraissaient banales de prime abord.

Voici quelques exemples :

  • En quelle année avez-vous terminé votre secondaire? Toute question qui sous-entend l’âgisme devrait être évitée.
  • Quelle école vos enfants fréquentent-ils? On pourrait interpréter que l’employeur essaie de savoir si le candidat pourrait avoir à quitter le travail plus tôt pour aller chercher ses enfants ou même avoir à s’absenter si un de ses enfants est malade.
  • Comment le trajet s’est-il déroulé? On pourrait interpréter que l’employeur cherche à savoir si le candidat vit dans un secteur inadéquat, aura à faire une longue navette ou s’il pourrait toujours être en retard ou travailler à partir de la maison.
  • Quelles sont les origines de votre nom? C’est un autre exemple de question qui semble amicale, mais qui pourrait être interprétée comme une tentative de connaître les origines ethniques d’une personne. Ces questions ne sont pas pertinentes en ce qui concerne l’emploi pour lequel le candidat passe une entrevue et pourraient être utilisées comme preuves de discrimination.
  • Quel métier occupe votre femme ou votre mari? On pourrait croire que l’employeur essaie de découvrir non seulement l’état matrimonial du candidat, mais aussi son identité sexuelle.

Si vous cherchez d’autres exemples qui correspondent à ces catégories, vous trouverez un grand nombre d’excellents articles qui pourront vous aider à éviter de pénétrer sur un champ de mines juridiques.

Les grandes questions

Embaucher la bonne personne fait partie des décisions les plus importantes pour votre entreprise, et l’entrevue est l’une des rares, si ce n’est la seule, occasions que vous aurez pour apprendre à connaître vos candidats. Ne soyez pas pris au dépourvu. Soyez prêt.

Vous avez probablement déjà pensé à de bonnes questions à poser à vos candidats. Gardez-les en tête! Nous allons aborder très bientôt dans ce blogue quelques grandes questions d’entrevue qui sont souvent sous-estimées et négligées.

Aaron Schwartz est gestionnaire principal de l’équipe de perspectives sur les employeur (Employer Insights) chez Indeed.